Un forum politique de Soutien à Nicolas Sarkozy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre
Président
Président
Alexandre

Masculin Nombre de messages : 2554
Age : 31
Parti Politique : U.M.P
Candidat : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 18/12/2005

Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train Empty
MessageSujet: Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train   Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train EmptyMer 4 Jan - 21:41

[b][u]Une bande de délinquants terrorise les passagers du train Nice-Lyon[/u]

L'effroyable voyage des passagers du Nice-Lyon

Une bande de délinquants a terrorisé et dépouillé les passagers du train Nice-Lyon en gare des Arcs dans le Var le 1er janvier. Deux suspects ont été placés en détention provisoire à l'issue de leur comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Draguignan. La justice tentera de faire la lumière sur ces accusations le 6 mars prochain.[/b]

Deux jeunes gens de 19 ans, soupçonnés d'avoir terrorisé et dépouillé des passagers d'un train Nice-Lyon en gare des Arcs (Var) le 1er janvier, ont été placés en détention provisoire à l'issue de leur comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Draguignan, a appris mardi l'AFP de source judiciaire. Leur procès a été renvoyé au 6 mars par le tribunal devant lequel ils avaient été déférés lundi en comparution immédiate, a-t-on précisé de même source.

Nés au Maroc, les deux suspects devront répondre de vols en réunion et, en plus pour l'un, d'atteinte sexuelle en réunion, infraction pour laquelle le tribunal a ordonné une expertise psychiatrique. L'un des deux serait en situation irrégulière sur le territoire, selon le parquet qui procédait à des vérifications.

"T'es mort. Tu vas crever"

Le 1er janvier, à 7heures, l'arrêt en gare des Arcs, prévu pour ne durer que quelques minutes, s'est transformé en un douloureux épisode d'une heure et demie pour les quelque 600 passagers du train Nice-Lyon, agressés par deux bandes d'une quinzaine de jeunes qui ont investi la rame. Des passagers ont été dépouillés de leurs biens et une jeune fille de 20 ans a été victime de violences sexuelles.

"C'était une véritable scène de pillage du train", a souligné lundi à l'audience le procureur de Draguignan Dominique Luiggi, selon qui des "mouvements de panique" ont été observés parmi les voyageurs. "T'es mort. Tu vas crever", ont dit certains des agresseurs à l'encontre de passagers qui ont donné l'alerte grâce à leur téléphone portable. Il a finalement fallu l'intervention massive de renforts de diverses brigades de gendarmerie ainsi que de pelotons de surveillance et d'intervention de Draguignan et de Fréjus pour mettre fin à l'équipée des jeunes agresseurs. Un mineur a aussi pu être interpellé. Il sera jugé séparément.

D'après AFP/LCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mobi-tests.net
Alexandre
Président
Président
Alexandre

Masculin Nombre de messages : 2554
Age : 31
Parti Politique : U.M.P
Candidat : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 18/12/2005

Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train Empty
MessageSujet: Re: Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train   Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train EmptyMer 4 Jan - 21:42

[b][u]Nice-Lyon : récit d'une suite de "négligences"[/u]

Un groupe de jeunes éméchés avait été raccompagné le matin du Nouvel An par les forces de l'ordre dans le train Nice-Lyon. Un train à bord duquel une vingtaine de jeunes ont semé la terreur parmi les 600 passagers. La SNCF a déposé deux plaintes. [/b]

Pour la préfecture des Alpes-Maritimes, il y a eu des "négligences de plusieurs partenaires" dans la gestion de l'affaire du train régional Nice-Lyon où des jeunes gens ont semé la panique, le dimanche 1er janvier, parmi les passagers. Les témoignages s'accumulent, les versions s'affinent.

"Faire un carnage"

La veille des faits (samedi 31, NDLR.) de jeunes Marseillais avaient déjà causé des incidents dans un train régional en direction de Nice. Un témoin interrogé par l'AFP raconte : "Avec des amis, on a pris le train aux Arcs pour aller à Nice. Dès trois heures et demie (15H30, ndlr), des Marseillais nous ont agressés. (...) Ils nous ont dit qu'ils allaient à Nice. On a essayé de réagir mais ils nous ont dit qu'ils étaient 47", a raconté Habib, 17 ans, habitant à Draguignan. "Ils ne cessaient de dire qu'ils allaient (...) faire un carnage dans le train, pour le Nouvel An", a-t-il poursuivi. A leur arrivée en gare de Nice, 22 jeunes sont interpellés et placés en garde à vue. Ils seront relâchés après les faits du Nice-Lyon.

Le matin du Nouvel An, toujours à Nice, un groupe d'une centaine de jeunes éméchés, venus samedi par un train en provenance de Marseille, avait été raccompagné à la gare par les forces de l'ordre et mis dans le train Nice-Lyon. C'est ce qu'a raconté à l'AFP le commissaire divisionnaire Georges Gasperini, chef d'état-major de la direction départementale de la sûreté publique des Alpes-Maritimes. Le ministère de l'Intérieur précise : "une trentaine de policiers et gendarmes assurent sur les quais et assistent à l'embarquement des voyageurs sans qu'aucune demande d'assistance particulières" n'ait été formulée.

C'est à bord de ce train qu'au moins une vingtaine de jeunes gens ont écumé la rame entre Saint-Raphaël et la gare des Arcs-Draguignan (Var), semant la terreur parmi les 600 passagers, dont certains ont été violentés et rançonnés, tandis qu'une jeune fille a été victime de violences sexuelles.

Surveillance renforcée

La SNCF a déposé deux plaintes pour "dégradation de matériel" et pour "l'ensemble des événements à bord". Et la compagnie de donner sa version des faits. Selon elle, le train express régional 17430, composé de 10 voitures, a quitté Nice dimanche à 06H00, avec 600 passagers, avec une surveillance renforcée -quatre agents de la police ferroviaire avec un chien- jusqu'à Saint-Raphaël.

Suite aux violences entre Saint-Raphaël et les Arcs, la SNCF demande l'intervention des forces de l'ordre. Trois gendarmes des Arcs interviennent. Trois jeunes gens dont un mineur, sont interpellés. Les deux prévenus de nationalité marocaine, placés en détention provisoire, devront répondre de vols en réunion et, en plus pour l'un des deux, d'atteinte sexuelle en réunion. L'un des deux serait en situation irrégulière sur le territoire, selon le parquet qui procédait à des vérifications. Ils seront jugés le 6 mars. Le mineur comparaîtra séparément.

Des violences "totalement inacceptables"

Quinze gendarmes ont ensuite accompagné le train entre les Arcs et Toulon. Aucun incident notable ne s'étant produit sur ce trajet, une équipe de la surveillance générale de la SNCF a pris le relais, précise la compagnie ferroviaire. Juste avant Marseille, des "individus voulant échapper aux forces de police" ont tiré le signal d'alarme et certains ont pu s'échapper. Trois jeunes seront interpellés à Marseille à l'arrivée du train régional "pour infraction à la législation sur les stupéfiants et ports d'armes (un couteau et un tournevis)", précise l'Intérieur.

Jacques Chirac a qualifié mercredi ces violences de "totalement inacceptables" et a affirmé que "les coupable seront recherchés et punis comme il se doit". Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a lui regretté le manque de communication de la SNCF avec les forces de l'ordre. Il a reçu le président de la SNCF Louis Gallois vers 18h30 et doit s'exprimer ce soir au 20h de TF1.

La CGT de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a déploré mercredi que ses demandes de renfort des effectifs de la police ferroviaire sur certains trains réputés "sensibles", en circulation la nuit du Nouvel an, n'aient pas été entendues. Pour le ministère de l'Intérieur, "le dispositif mis en place pour sécuriser les transports dans cette région pendant la période des fêtes était étoffé, réactif et en rapport avec le grand nombre de trains et de passagers en transit".

Source LCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mobi-tests.net
 
Une bande de délinquants terrorise les passagers d'un train
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus de trafic passagers entre Cherbourg et Poole.
» Le vol de bande passante
» Association Normande de Bande Dessinée
» ça sent la fin de règne, le titanic donne de la bande, on évacue les passagers de 1ere classe !
» BANDES DE KEPIS MATELOT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous derriere Sarkozy :: Actualités :: Actualités Françaises et Internationales-
Sauter vers: