Un forum politique de Soutien à Nicolas Sarkozy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Le CPE et ses consequences sur l'electorat

Aller en bas 
AuteurMessage
Youssef
Invité



Le CPE et ses consequences sur l'electorat Empty
MessageSujet: Le CPE et ses consequences sur l'electorat   Le CPE et ses consequences sur l'electorat EmptyMer 29 Mar - 16:42

[b][size=18]Poussée à gauche chez les jeunes selon l'IFOP[/size][/b]



L'" effet CPE" se fait-il sentir dans les choix politiques des jeunes ? Selon l'analyse à laquelle vient de se livrer l'IFOP, à partir d'enquêtes d'opinion menées depuis 2003, la proximité des jeunes avec les partis de gauche connaîtrait un décollage en janvier, février et mars 2006.

L'étude, qui compile 14 269 interviews des 18 à 24 ans, révèle que ces derniers indiquent aujourd'hui se sentir " proches " de la gauche, pour 49, 9 % d'entre eux ; un score en hausse de plus de 8 points par rapport à décembre 2005 où l'ensemble des partis de gauche totalisait 41,3 %.

Ce mouvement de " hausse subite ", selon les termes de l'institut de sondage, est spécifique à la catégorie des 18-24 ans : il s'y révèle beaucoup plus net que pour l'ensemble de la population.

L'IFOP met en relation cette poussée de la sympathie pour la gauche chez les jeunes avec l'annonce du CPE par le gouvernement en janvier et la mobilisation qui l'a suivie en février et mars.

En janvier, le Parti socialiste est le principal bénéficiaire, avec un capital de sympathie de 38,2 % contre 6,8 % à l'extrême gauche et 4,7 % au Parti communiste français.

[b]Mais les entretiens réalisés en février et mars, en plein essor du mouvement étudiant et lycéen anti-CPE, montrent une petite redistribution des cartes : le PS se tasse légèrement à 36,4 % et l'extrême gauche grimpe à 9 % de capital de sympathie.[/b]
" [b]Au fur et à mesure que le conflit se durcit, face à l'absence de réponse du gouvernement et une certaine réserve du PS, les jeunes se radicalisent et sont plus sensibles aux formations d'extrême gauche [/b]", souligne Jérome Fourquet, directeur de l'IFOP.

A l'inverse, la droite, qui avait bénéficié d'une audience accrue parmi les 18-24 ans en novembre-décembre 2005, avec une proximité affichée par 34,1 % d'entre eux, à la suite des émeutes de banlieues, semble accuser le coup. Elle voit son score baisser à 26,7 % en février-mars, soit un peu en dessous de celui observé en 2004.

C'est le Front national qui chute le plus fortement en passant d'une audience de 9,8 % à 6,9 %.

L'UMP recule, elle, de presque 4 points en parvenant à 14,9 % d'opinions favorables. " Depuis le début 2006, la situation politique évolue très rapidement : on est sorti du registre sécuritaire avec le retour de la question sociale et cela profite à la gauche dans toutes les couches de la jeunesse ", observe l'IFOP.

Sylvia Zappi
Revenir en haut Aller en bas
max
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 28/03/2006

Le CPE et ses consequences sur l'electorat Empty
MessageSujet: Re: Le CPE et ses consequences sur l'electorat   Le CPE et ses consequences sur l'electorat EmptyMer 29 Mar - 19:29

[quote:2bae="Youssef"][b][size=18]Poussée à gauche chez les jeunes selon l'IFOP[/size][/b]



L'" effet CPE" se fait-il sentir dans les choix politiques des jeunes ? Selon l'analyse à laquelle vient de se livrer l'IFOP, à partir d'enquêtes d'opinion menées depuis 2003, la proximité des jeunes avec les partis de gauche connaîtrait un décollage en janvier, février et mars 2006.

L'étude, qui compile 14 269 interviews des 18 à 24 ans, révèle que ces derniers indiquent aujourd'hui se sentir " proches " de la gauche, pour 49, 9 % d'entre eux ; un score en hausse de plus de 8 points par rapport à décembre 2005 où l'ensemble des partis de gauche totalisait 41,3 %.

Ce mouvement de " hausse subite ", selon les termes de l'institut de sondage, est spécifique à la catégorie des 18-24 ans : il s'y révèle beaucoup plus net que pour l'ensemble de la population.

L'IFOP met en relation cette poussée de la sympathie pour la gauche chez les jeunes avec l'annonce du CPE par le gouvernement en janvier et la mobilisation qui l'a suivie en février et mars.

En janvier, le Parti socialiste est le principal bénéficiaire, avec un capital de sympathie de 38,2 % contre 6,8 % à l'extrême gauche et 4,7 % au Parti communiste français.

[b]Mais les entretiens réalisés en février et mars, en plein essor du mouvement étudiant et lycéen anti-CPE, montrent une petite redistribution des cartes : le PS se tasse légèrement à 36,4 % et l'extrême gauche grimpe à 9 % de capital de sympathie.[/b]
" [b]Au fur et à mesure que le conflit se durcit, face à l'absence de réponse du gouvernement et une certaine réserve du PS, les jeunes se radicalisent et sont plus sensibles aux formations d'extrême gauche [/b]", souligne Jérome Fourquet, directeur de l'IFOP.

A l'inverse, la droite, qui avait bénéficié d'une audience accrue parmi les 18-24 ans en novembre-décembre 2005, avec une proximité affichée par 34,1 % d'entre eux, à la suite des émeutes de banlieues, semble accuser le coup. Elle voit son score baisser à 26,7 % en février-mars, soit un peu en dessous de celui observé en 2004.

C'est le Front national qui chute le plus fortement en passant d'une audience de 9,8 % à 6,9 %.

L'UMP recule, elle, de presque 4 points en parvenant à 14,9 % d'opinions favorables. " Depuis le début 2006, la situation politique évolue très rapidement : on est sorti du registre sécuritaire avec le retour de la question sociale et cela profite à la gauche dans toutes les couches de la jeunesse ", observe l'IFOP.

Sylvia Zappi[/quote]


Il faudra m'expliquer comment l'UNEF a perdu la majorité aux CROUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duodénum
Sénateur
Sénateur
duodénum

Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 14/02/2006

Le CPE et ses consequences sur l'electorat Empty
MessageSujet: Re: Le CPE et ses consequences sur l'electorat   Le CPE et ses consequences sur l'electorat EmptyMer 29 Mar - 20:36

Il n'est pas question ici de syndicats (étudiants) mais d'opinion politique dans le sens le plus général du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
max
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 28/03/2006

Le CPE et ses consequences sur l'electorat Empty
MessageSujet: Re: Le CPE et ses consequences sur l'electorat   Le CPE et ses consequences sur l'electorat EmptyJeu 30 Mar - 17:41

[quote:8496="duodénum"]Il n'est pas question ici de syndicats (étudiants) mais d'opinion politique dans le sens le plus général du terme.[/quote]

Pas de réponse sur l'UNEF (PS des étudiants).
En 2007, le vote des jeunes ne se portera pas sur la gauche.
PS, quel programme ??? Aucun
Que raser gratis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duodénum
Sénateur
Sénateur
duodénum

Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 14/02/2006

Le CPE et ses consequences sur l'electorat Empty
MessageSujet: Re: Le CPE et ses consequences sur l'electorat   Le CPE et ses consequences sur l'electorat EmptyJeu 30 Mar - 18:55

[quote:3286="max"][quote:3286="duodénum"]Il n'est pas question ici de syndicats (étudiants) mais d'opinion politique dans le sens le plus général du terme.[/quote]

Pas de réponse sur l'UNEF (PS des étudiants).[/quote]

Excuse-moi de ne pas développer sur le thème de l'UNEF, je connais très mal le milieu des syndicats étudiants. Mais en me baladant sur le forum LEFT - tendance PS - j'ai trouvé ceci : (polémique autour de l'éviction de l'UNEF) [url]http://forumsocialiste.free.fr/viewtopic.php?t=1219[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le CPE et ses consequences sur l'electorat Empty
MessageSujet: Re: Le CPE et ses consequences sur l'electorat   Le CPE et ses consequences sur l'electorat Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le CPE et ses consequences sur l'electorat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous derriere Sarkozy :: Actualités :: Actualités Françaises et Internationales-
Sauter vers: