Un forum politique de Soutien à Nicolas Sarkozy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 François Hollande parle d'une "prise en otage" de

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre
Président
Président
Alexandre

Masculin Nombre de messages : 2554
Age : 32
Parti Politique : U.M.P
Candidat : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 18/12/2005

François Hollande parle d'une "prise en otage" de Empty
MessageSujet: François Hollande parle d'une "prise en otage" de   François Hollande parle d'une "prise en otage" de EmptyDim 14 Mai - 12:37

[quote][b][u]François Hollande parle d'une "prise en otage" de l'Etat[/u]

TOULOUSE (Reuters) - François Hollande a dénoncé la "prise en otage" des services de l'Etat par les responsables de la droite "pour régler des comptes politiques internes" via l'affaire Clearstream.[/b]

Pour le premier secrétaire du Parti socialiste, le président Jacques Chirac devrait "au moins changer de gouvernement pour écarter les belligérants".

"Il n'y a qu'en France où, après une telle crise politique, la plus grave jamais traversée par notre Ve République, un président puisse demeurer silencieux, un chef de gouvernement rester à sa place et un Parlement rester solidaire", a-t-il déclaré à Toulouse où il clôturait les travaux des Etats généraux du PS pour le projet présidentiel.

"Dans n'importe quel autre pays, le principe de responsabilité aurait déjà été engagé", a déploré le député de Corrèze. A ses yeux, le chef de l'Etat prend le "risque de déstabiliser le pays" en renouvelant sa confiance au Premier ministre, pris dans la tourmente politico-judiciaire de Clearstream.

Le Parti socialiste a déposé une motion de censure contre le gouvernement que François Hollande défendra mardi après-midi à l'Assemblée nationale.

"Mardi prochain, tous les députés, je dis bien tous les députés, qui ne voteront pas cette motion seront considérés comme solidaires de ceux qui ont organisé cette situation. En tant qu'élus du peuple, ils prendront la responsabilité, ainsi, de faire durer cette situation", a-t-il prévenu devant un millier de sympathisants.

François Hollande a réservé ses piques les plus sévères au ministre de l'Intérieur, qu'il accuse de rester au sein du gouvernement pour pouvoir "faire campagne aux frais de l'Etat".

"Il se veut homme de rupture mais il s'accroche aussi, pour colmater les brèches d'un système brinquebalant", a déclaré le premier secrétaire du PS. "En fait, il ne reste pas pour servir la France, comme il dit, mais pour continuer à avoir des informations et continuer d'instrumentaliser cette affaire".

La France vit "une fin de règne interminable durant laquelle un Premier ministre a pu organiser une enquête pour déstabiliser le n°2 du gouvernement puis ce n°2 a organisé une procédure judiciaire pour déstabiliser le N°1. C'est extrêmement grave", a martelé François Hollande.


© Reuters 2006. Tous droits réservés. [/quote]

[quote]Il n'y a qu'en France où, après une telle crise politique, la plus grave jamais traversée par notre Ve République, un président puisse demeurer silencieux, un chef de gouvernement rester à sa place et un Parlement rester solidaire[/quote]... Sauf que Mitterand c'est pas si vieux que cela et c'était encore plus grave Pack Mémoire Pour Socialiste.
Ensuite, il oublit aussi que la gauche est mouillé dans cette affaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mobi-tests.net
Résistance
1er ministre
1er ministre


Féminin Nombre de messages : 466
Localisation : Corse
Parti Politique : UMP ?
Date d'inscription : 06/03/2006

François Hollande parle d'une "prise en otage" de Empty
MessageSujet: Re: François Hollande parle d'une "prise en otage" de   François Hollande parle d'une "prise en otage" de EmptyDim 14 Mai - 17:11

Hollande , le flan , n'ayant rien à proposer , essaie d'aboyer!!Il faut bien qu'il se donne l'impression d'exister puisqu'il rst zappé par sa bonne femme !!!
Alors , il l'ouvre à tord et à travers , mais ses crachats pourraient lui retomber dessus , l'enquête se poursuit , il apparaît qu'il n'y a eu aucune malversation financière , il semble de plus en plus que les regardsvont de tourner vers le juge , le monde . Mais qui croyait tirer bénéfice de cette pseudo affaire , si ce n'est la gauche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
François Hollande parle d'une "prise en otage" de
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chômage, impôts, dépenses : les manipulations de François Hollande
» Françoise David appuie les revendications
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Prise en charge FIF-PL
» Je vais accoucher dans un hôpital en Hollande...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous derriere Sarkozy :: Les forums des autres tendances politique :: Les tendances Socialistes et Communistes-
Sauter vers: