Un forum politique de Soutien à Nicolas Sarkozy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre
Président
Président
avatar

Masculin Nombre de messages : 2554
Age : 30
Parti Politique : U.M.P
Candidat : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   Mar 6 Juin - 19:50

[quote][b][u]Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers[/u]

PARIS (Reuters) - Face à une mobilisation inédite dans les écoles, Nicolas Sarkozy a annoncé sa décision de régulariser les élèves sans papiers les plus intégrés, soit plusieurs centaines d'enfants nés et scolarisés en France.[/b]

En outre, le ministre de l'Intérieur a donné instruction aux préfets de proposer systématiquement à ces familles "une aide au retour" pour celles qui préféreraient regagner leur pays d'origine.

Selon Le Figaro de mardi, 800 familles seraient concernées par ces mesures.

"Lorsqu'un enfant étranger est né en France ou qu'il y est arrivé en très bas âge, qu'il est scolarisé en France, qu'il ne parle pas la langue de son pays d'origine, qu'il n'a aucun lien avec ce pays, il serait très cruel de l'y reconduire de force", a déclaré le ministre de l'Intérieur au Sénat.

Son geste a été cependant dénoncé par le Réseau éducation sans frontière (RESF), qui lui reproche de chercher à se refaire "une virginité humanitaire" avec une méthode qui ne s'adresse qu'à 1 à 2% des enfants concernés.

"C'est une manière déguisée de mettre en place une réglementation pour encadrer la chasse aux enfants", s'est élevé sur LCI Richard Moyon, l'un des fondateurs du réseau.

Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) a également exprimé sa défiance.

"Cette mesure risque d'être un acte de diversion politique dans la mesure où au moins 100.000 enfants scolarisés" sont encore susceptibles d'être expulsés, a-t-il déclaré dans un communiqué.

En revanche, le député UMP Eric Raoult a estimé que Nicolas Sarkozy était "ferme mais juste" en cherchant à régler des situations individuelles "dans le cadre d'un texte de fermeté collective".

Le ministre de l'Intérieur a fait son annonce au palais du Luxembourg, qui entamait dans l'après-midi l'examen de son nouveau projet de loi sur l'immigration.

"UN ORDRE INJUSTE"

Il a précisé que cette régularisation se ferait au sein d'une Commission nationale où les associations seront représentées.

"Je demande aux préfets d'être très attentifs à la situation des parents de ces enfants. L'admission exceptionnelle au séjour doit alors être envisagée, au cas par cas. La Commission nationale de l'admission exceptionnelle au séjour aidera les préfets dans cette démarche nécessaire", a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy a souligné que l'aide au retour qui serait proposée n'était "pas négligeable", soit 3.500 euros pour un couple auxquels s'ajoutent 1.000 euros par enfant.

Le 31 octobre dernier, Nicolas Sarkozy avait accordé un sursis à tous les élèves qui, en situation irrégulière, poursuivaient des études. Une mesure qui protégeait également les parents.

Les enfants qui ne sont pas nés en France restent expulsables, "et ça c'est totalement insupportable", a déclaré Richard Moyon à Reuters.

Il a estimé que la mobilisation allait donc "continuer et même s'amplifier puisqu'on voit aujourd'hui qu'on peut faire reculer les autorités".

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 300.000 à 400.000 personnes vivent sans papiers en France.

Nicolas Sarkozy doit faire face à une mobilisation d'un nouveau type initiée par RESF.

Depuis le début du printemps, il ne se passe pas un jour sans que, quelque part en France, une banderole de soutien surgisse dans une école primaire ou un lycée. Dans les mairies, des parrains se manifestent pour que chaque famille connaisse quelqu'un à qui téléphoner en cas d'arrestation.

Plus de 36.000 personnes ont signé une pétition dénonçant la "chasse aux enfants" et s'engageant à apporter "protection" et "soutien" aux élèves menacés d'expulsion d'ici la fin de l'année scolaire le 30 juin.

"Pour des milliers d'enfants et de jeunes majeurs, le 30 juin 2006 ne marquera pas le début des vacances d'été, mais bien le commencement d'un calvaire", écrit RESF sur son site internet.

Pour justifier leur résistance, les professeurs expliquent que l'enseignement qu'ils ont à dispenser ne peut pas être "l'exemple de la soumission à un ordre injuste".


© Reuters 2006. Tous droits réservés. [/quote]

...Nicolas Sarkozy a souligné que l'aide au retour qui serait proposée n'était "pas négligeable", soit 3.500 euros pour un couple auxquels s'ajoutent 1.000 euros par enfant.... Je crois révé la?
Les gens qui rentre dans ce pays illégallement doivent être expulsés... j'en ai marre d'entendre des associations gauchistes victime du système dire que c'est du [b]racisme[/b]... Allez en algérie illégallement, rendez-vous dans un cerceuil...! Putin, mais c'est fou en France on en peut jamais rien faire comme tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mobi-tests.net
Alexandre
Président
Président
avatar

Masculin Nombre de messages : 2554
Age : 30
Parti Politique : U.M.P
Candidat : Nicolas Sarkozy
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   Mar 6 Juin - 19:51

Un article ou plutot un interview de Richard Moyon, porte-parole du Réseau Education Sans Frontière, est disponible ici sur LCI:
http://tf1.lci.fr/infos/france/0,,3306949,00.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mobi-tests.net
Résistance
1er ministre
1er ministre


Féminin Nombre de messages : 466
Localisation : Corse
Parti Politique : UMP ?
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   Mar 6 Juin - 22:14

J'ai cru réver aussi ! Il ne faut pas que Sarko essaie de s'attirer la reconnaissance de la gauche , il peut promettre la lune , les assocs de gauche seront contre lui ..mais ...il perdra la confiance des électeurs de droite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
varatic
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 49
Age : 30
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   Jeu 8 Juin - 15:44

[quote:2208="Résistance"]J'ai cru réver aussi ! Il ne faut pas que Sarko essaie de s'attirer la reconnaissance de la gauche , il peut promettre la lune , les assocs de gauche seront contre lui ..mais ...il perdra la confiance des électeurs de droite!!![/quote]

Je pense que sarko se moque bien de la gauche, et bien qu'il tente de séduire l'électorat d'ED, il n'est pas raciste et sait faire preuve d'humanité et ... de bon sens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance
1er ministre
1er ministre


Féminin Nombre de messages : 466
Localisation : Corse
Parti Politique : UMP ?
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   Jeu 8 Juin - 21:26

[quote:3a9d="varatic"]Je pense que sarko se moque bien de la gauche, et bien qu'il tente de séduire l'électorat d'ED, il n'est pas raciste et sait faire preuve d'humanité et ... de bon sens :D[/quote]

Ca veut dire quoi , ce cgarabia ?
Sais tu au moins la signification du mot " racisme " ? Je vois que tu l'emploie dans le même sens que la gauche , est raciste celui qui défends son pays !!!
Relis les posts antérieurs , nous en avons donné des définitions .. mais rien ne t'empêche d'ouvrir un dico , pour y relirela définition des théories racistes !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hee45
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 37
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 03/01/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   Lun 12 Juin - 8:26

Résistance a dit :

J'ai cru réver aussi ! Il ne faut pas que Sarko essaie de s'attirer la reconnaissance de la gauche , il peut promettre la lune , les assocs de gauche seront contre lui ..mais ...il perdra la confiance des électeurs de droite!!!

Entièrement d'accord. Ils n'arrêteront jamais.
Le seul moyen : leur couper les subventions et appliquer la loi.
également les combattre sur le terrain idéologique.

Ci-dessous un texte trouvé sur le net qui essaye de mener ce combat :


L'appellation de sans-papiers est incorrecte. Les étrangers en cause avaient des papiers : visas, titres de séjour ou récépissés de demandes d'asile. Ils connaissaient de ce fait la date de la fin du séjour dont ont leur refuse la reconduction. Cette autorisation non renouvelée, ils prennent volontairement le risque d’être dans l’illégalité. S'ils n'ont pas de papiers c'est du fait de cette situation illégale. L'expression "étrangers illégaux" est plus appropriée que celle de "sans-papiers" qui transforme un manquement à la loi en privation d'un droit.

Les autorités n’ont pas à fléchir face à la pression des personnes qui encouragent ces illégaux. Les Français ont en effet organisé leur destinée dans le cadre d’un État de droit ce qui postule qu’une situation illégale ne puisse être créatrice de droit, en particulier de droit au séjour.

Les associations qui tentent d'orienter la gestion de l'immigration ne doivent pas influer sur les décisions du gouvernement représentatif de tous les Français et, de fait, le remplacer pour la délivrance de titres de séjour. Nos concitoyens verraient alors qu’ils sont dessaisis de ce qui caractérise un pays démocratique : confier à des gouvernants la gestion du pays, y compris l’immigration. Les autorités n'ont pas à céder à ces associations, cela d'autant plus que la délivrance d’une autorisation de séjour entraîne des conséquences financières importantes : adhésion à la sécurité sociale, aide sociale. Les militants des sans papiers, s'ils parlent de solidarité, ne prennent pas en charge sur leur propre budget les frais : hôtel, pécule, école, sécurité sociale, garderie, centre aéré et autres, des personnes auxquelles les autorités compétentes refusent des papiers. Ce serait pourtant à eux de payer et non à la collectivité puisque celle-ci, par ses représentants, estime qu’il n’y a pas lieu à délivrance d’un titre de séjour. Il existe un lien entre la démocratie et le système de solidarité obligatoire. Ce sont les représentants du peuple qui décident de l'affectation des sommes prélevés dans le cadre de cette solidarité obligatoire. On peut néanmoins être solidaire en accueillant chez soi ces personnes "sans papiers", en leur payant la nourriture, les soins. Cela correspond à la définition réelle de la solidarité.

Les groupes qui tentent d'imposer les étrangers sans papiers obligent en fait leurs concitoyens à prendre en charge l'accueil de personnes non désirées, tout en dédaignant les conséquences que peuvent avoir des arrivées non légitimes, en particulier la montée de l'extrême droite. La régularisation d’illégaux peut en effet amener les Français à critiquer la présence d’étrangers et donc détériorer les relations de ces derniers avec nos concitoyens.

Les sans papiers créent de plus un trouble spécial dans une société où le citoyen ne peut sortir sans une multitude de papiers. Pour aller en voiture à la pêche à la ligne il lui faut le permis de pêcher, l'assurance de l'automobile, la carte grise, le permis de conduire. Si le fils veut passer cet examen du permis, il doit posséder une attestation de recensement et un certificat d'aptitude à la conduite des vélomoteurs. Il lui faut des papiers pour avoir le droit de passer un examen permettant d'obtenir également un papier. Dans ces conditions les Français peuvent être choqués par le fait que l'on puisse obtenir des papiers avec pour seul motif le fait que les autorités compétentes ne veuillent pas les délivrer.
Par contre pour eux Français l’obtention d’un passeport, d’une carte d’identité, tient du parcours du combattant. Et chaque fois qu’ils vont chez le médecin ou le pharmacien ils sortent leur carte vitale, un papier parmi les dizaines qu’ils doivent posséder. Les Français semblent être devoir les seuls, dans leur propre pays, à être obligé à être des « avec papiers » en grand nombre.

De plus les Français d'origine étrangère et les étrangers en situation régulière sont victimes d'un effet pervers conséquence de la non-expulsion systématique des étrangers illégaux. Faute de mettre en œuvre la police de l’immigration on devient plus sévère à l’égard des étrangers ou des Français d'origine étrangère qui ont de la famille à l'étranger. Un membre de cette dernière peut souhaiter venir en France pour raison familiale. Cependant si cette personne ne peut justifier d’un travail suffisamment rémunéré on lui refusera un visa. En effet on pense qu’une fois en France cet étranger peut être tenté pour «s’incruster» de devenir un illégal qui tentera de se faire qualifier de sans papiers afin d'obtenir une carte de résident. Le refus d'expulser se fait au détriment des Français d'origine étrangère et de leurs familles restées dans leur pays d'origine. Comme l'on suspecte systématiquement ces dernières de vouloir tricher lorsqu'elles demandent un visa, c'est aux Français d'origine étrangère de se rendre à l'étranger s'ils veulent voir leur famille, le territoire national, leur territoire, étant de fait interdit à leurs proches.

C'est pourquoi les procédures d'expulsion des étrangers illégaux doivent être mises en oeuvre ainsi que celles réprimant l'aide au séjour irrégulier, et ce même à ceux qui pour essayer d'imposer leur loi dénaturent les dispositions du code pénal créant le délit d'aide au séjour irrégulier en soutenant qu'il s'agit en fait d'un délit de solidarité. Il n'a pas à être tenu compte des personnes et des groupes qui font pression sur les décideurs en les accusant à tort de vouloir réprimer la solidarité. De même les étrangers qui sont incités par des groupuscules à faire la grève de la faim n’ont pas à bénéficier d’un passe droit et ceux qui les manipulent doivent être poursuivis dans le cadre des textes relatifs à la mise en danger d'autrui.
Il n'est également pas admissible que certains utilisent désormais le principe de la scolarisation de tous les enfants, y compris de ceux qui ne sont que temporairement en France, pour ensuite revendiquer, du fait de cette scolarisation, un droit au séjour permanent. Il s'agit là d'une tromperie aussi bien pour les enfants en cause que pour la France qui voit une procédure généreuse détournée de son objet.
Depuis des années et avec persévérance les groupuscules inventent des méthodes, l'utilisation des enfants est la dernière, afin de remettre en cause le pouvoir que les citoyens ont délégué aux gouvernants légitimes afin de traiter les problèmes d'immigration. Par ailleurs on peut se demander si les tensions raciales que ces détournements des lois sur l'immigration peuvent générer ne sont pas destinées à conforter certains dans leur souhait de démontrer que leurs concitoyens sont des racistes. Les comités qui soutiennent les sans papiers devraient nous éclairer sur l'ensemble de leurs motivations.

Pour permettre la liberté de circulation des étrangers respectueux du pays d'accueil il faut une police de l'immigration. Il serait également important que les pouvoirs publics cessent de considérer comme des interlocuteurs valables les associations qui, en mettant en avant les étrangers délinquants comme les sans papiers, compliquent l'intégration des étrangers réguliers et des Français d'origine étrangère. Le problème de l'opportunité de verser des subventions à ces associations se pose également.

Plus généralement, concernant ce problème des sans papiers, il convient de constater que tous les pays au monde pose comme préalable la délivrance d'une autorisation à tout étranger désirant devenir résidant. Nul ne proteste lorsqu’un tel ou tel pays expulse un Français dépourvu de titre de séjour. Les accusations lancées à chaque expulsion de clandestins décidée par les autorités de notre pays sont sans objet.
Notre pays est un pays d’immigration qui ne peut accepter que des gens imposent leur présence avec comme seul argument le slogan "j’y suis j’y reste". Une nation de 60 millions d’habitants composés de gens de toutes origines ne peut vivre de slogans démagogiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hee45
Citoyen
Citoyen


Nombre de messages : 37
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 03/01/2006

MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   Jeu 15 Juin - 20:27

De plus en plus nombreux des immigrés et des Français issus de l’immigration non-européenne partagent l’idée que l’immigration est aujourd’hui un problème majeur, qu’il faut le résoudre et être ferme en la matière. Ils savent qu’en cas de conflit, ils trinqueront plus que les autres. Ils peuvent raisonner ainsi soit parce qu’ils se sentent Français et pensent comme tel, soit parce qu’ils réagissent en tant qu’immigrés mais sont conscients de leurs intérêts à long terme. Dans tous les cas, c’est eux qui doivent être en première ligne pour clouer le bec des gauchistes qui traitent de racistes les blancs qui abordent ce sujet.

Il faudrait par ailleurs que les gauchistes qui affirment être les amis des immigrés, mais ne voient en eux qu'un instrument destiné à "changer le Peuple", sachent qu’ils sont considérés par les immigrés pour ce qu'ils sont. Car les immigrés, s’ils étaient dans leur pays d’origine, réprouveraient leurs agissements face à une immigration de l’ampleur que celle que subit la France. Tous les immigrés comprennent le sentiment des Français qui, face à l'affluence d'étrangers qui imposent leur présence, commencent à trouver celle-ci envahissante.

Les autorités doivent cesser de subir la dictature morale des gauchistes, arrêter de subventionner les organisations qu'ils ont noyautées. Alors ils pourront de nouveau faire appliquer les lois de la République.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas Sarkozy fait un geste contesté pour les sans-papiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les amis du barrage s’adressent à Nicolas Sarkozy
» La galette des rois pour l'Elysée est normande.
» Polémique au Québec après la visite de Nicolas Sarkozy
» Pour ou contre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ?
» Ma dollhouse fait main ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous derriere Sarkozy :: Actualités :: Actualités Françaises et Internationales-
Sauter vers: